La reprise en zone euro bloquée par les stocks et l'investissement

le
0
LES STOCKS ET L'INVESTISSEMENT LIMITENT LA REPRISE DANS LA ZONE EURO
LES STOCKS ET L'INVESTISSEMENT LIMITENT LA REPRISE DANS LA ZONE EURO

BRUXELLES (Reuters) - Une baisse de l'investissement et une réduction des stocks ont abouti à une stagnation du Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent, en dépit d'une croissance de la consommation des ménages et d'une contribution positive du commerce extérieur.

Eurostat a ainsi confirmé vendredi son estimation d'un PIB inchangé sur la période avril-juin, par rapport à janvier-mars. Par rapport à la période comparable de 2013, le PIB a crû de 0,7%.

Les stocks ont retranché 0,2 point au PIB, alors que la consommation des ménages en a ajouté autant. L'investissement a retranché 0,1 point, compensant une contribution positive identique des échanges commerciaux.

L'investissement faiblit depuis le dernier trimestre 2013 et beaucoup de responsables européens pensent que c'est en lui que réside le secret d'une remontée de la croissance car les taux d'intérêt sont déjà à des plus bas record et beaucoup de pays doivent encore consolider leurs finances publiques.

Le ministre des Finances polonais a réclamé jeudi la création d'un Fonds européen pour l'investissement capable de financer 700 milliards d'euros de projets pour redonner des couleurs à l'économie européenne.

L'Allemagne, première économie de la zone euro, soulignait toutefois lundi que trop de pays de l'Union européenne pensaient que l'investissement public pourrait résoudre le problème de la croissance, faisant valoir qu'il fallait également mobiliser l'investissement privé.

(Jan Strupczewski, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant