La reprise des anciens appareils électriques pas encore automatique, surtout sur internet

le
0
Parmi les acheteurs en ligne, 64% ont pu bénéficier de la reprise. (Peter Grosch/shutterstock.com)
Parmi les acheteurs en ligne, 64% ont pu bénéficier de la reprise. (Peter Grosch/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Seulement un quart des Français ayant acheté un appareil de ce type sur un site marchand se sont vus proposer la reprise de leur machine usagée, indique une étude CLCV (Consommation logement et cadre de vie) publiée ce jeudi 19 novembre.

Depuis 2006, les enseignes sont tenues de proposer à leurs clients la reprise gratuite de leurs anciens appareils électriques et électroniques. Mais l'étude CLCV révèle que peu de magasins, particulièrement en ligne, jouent le jeu. Sur Internet, 26% des consommateurs ont été avertis de cette obligation. Le constat est bien moins alarmistes en magasins avec 79% du panel informés.  

Parmi les acheteurs en ligne, 64% ont pu bénéficier de la reprise. Certains ont dû cependant payer ce service normalement gratuit, pouvant débourser entre 5 et 234€ de leurs poches.

D'une manière plus générale, les Français semblent bien informés sur le principe de la reprise gratuite (75%) et sur l'éco-participation (86%), taxe qui sert justement à financer le recyclage et la dépollution des appareils électroniques et électriques (lave-linge, téléphone, ordinateur, cafetière...).

L'étude a été menée du 27 mai au 4 juin 2015 auprès de 1.000 personnes âgées de 25 à 65 ans et plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant