La reprise de Mossoul devrait être rapide, estime Bagdad

le
0

PARIS, 15 septembre (Reuters) - La reprise de Mossoul, la deuxième ville d'Irak tombée début juin aux mains des djihadistes de l'Etat islamique, ne devrait pas prendre beaucoup de temps, a estimé lundi le ministre irakien des Affaires étrangères. "Grâce aux opérations que nous allons mener, je pense que cela ne sera pas difficile de reprendre Mossoul", a déclaré Ibrahim al Jaafari à la presse à Paris, où s'est tenue une conférence internationale consacrée à la crise irakienne. Réunis trois mois après le début de l'offensive djihadiste en Irak, une trentaine de pays se sont engagés à fournir une "aide militaire appropriée" à Bagdad pour contrer l'EI. L'Etat islamique s'est emparé en juin des villes de Mossoul et de Tikrit et a proclamé un "califat islamique" dans les zones passées sous son contrôle en Irak et en Syrie. L'armée américaine a exprimé par le passé des doutes sur la capacité de l'armée irakienne à reprendre le contrôle des territoires tombés sous la coupe de l'EI, comme Mossoul. Un responsable français a de son côté indiqué lundi qu'il faudrait selon toute vraisemblance mobiliser les sunnites du nord de l'Irak pour espérer reprendre le contrôle de la zone. (Nicholas Vinocur et John Irish, Marine Pennetier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant