La reprise de Mory Ducros par Arcole Industries validée

le
0

PARIS (Reuters) - Le tribunal de commerce de Pontoise (Val-d'Oise) a validé jeudi le plan de reprise du transporteur Mory Ducros par son actionnaire principal, Arcole Industries, qui ne gardera que moins de la moitié des 5.000 salariés.

Cette décision marque l'épilogue de plusieurs semaines de négociations sur les offres de reprise et le plan social prévu par Arcole, qui avait menacé à plusieurs reprises de retirer son offre.

Le délégué CFDT avait en effet refusé de signer le plan de restructuration, avant qu'André Milan, le secrétaire général de la CFDT des Transports, ne le fasse à sa place mardi dernier.

Or, la signature de la CFDT était indispensable pour que le compromis déjà avalisé par FO, la CFTC et la CFE-CGC soit majoritaire, une condition exigée par Arcole.

Le gouvernement, qui s'est félicité dans un communiqué de la "responsabilité des organisations syndicales", s'est à nouveau engagé à accompagner le retour à l'emploi des salariés licenciés à travers un dispositif exceptionnel.

L'ensemble du dispositif sera opérationnel d'ici la fin février, précisent les ministres du Redressement productif, des Transports et du Travail dans un communiqué.

Chaque salarié sera accompagné par un conseiller spécialisé jusqu'à ce qu'il retrouve un emploi et aura, pendant un an, une rémunération quasi équivalente à son salaire net.

Les salariés auront également accès à la formation nécessaire à leur projet professionnel, une fois validé, grâce à la mobilisation des fonds paritaires de formation.

Arcole Industries s'est engagée à sauvegarder 2.150 emplois sur 5.000, filiales comprises, et à reprendre 50 agences sur 85.

L'entreprise a en outre revu le plan social "à la hausse" pour les salariés non repris avec des indemnités complémentaires portées de 21 millions d'euros initialement à 30 millions.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant