La répression va crescendo en Syrie

le
0
400 morts en une semaine : Damas profite des divisions à l'ONU pour écraser la rébellion.

Rassuré par un probable veto russe à toute résolution onusienne contre la Syrie, le régime de Bachar el-Assad en a profité mardi pour continuer d'écraser dans le sang les poches de résistance, qui menacent désormais sa forteresse damascène. «Jamais la puissance de feu n'a été aussi violente en dix mois de révolte », estime Rami Abdel Rahman, le président de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres.

À Rankous, à 40 km de la capitale, les forces de sécurité ont fait exploser des maisons de cette localité de 40.000 habitants, encerclée depuis une semaine et privée d'eau, d'électricité et de nourriture. «C'est de la pure vengeance, ils incendient les bâtiments en y mettant du diesel », s'indignait un habitant joint par l'AFP. D'autres ont fui à travers champs. L'opposition, qui avait appelé à une journée de colère après la répression de ces derniers jours, dénonce «un massacre » en cours à Rankous, où les arrestations d'activis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant