La réponse cinglante de Giroud

le
0

Attendu au tournant face à l’Ecosse après le flot de critiques qu’il avait subi pendant toute la semaine, Olivier Giroud a livré la plus belle des réponses en signant rapidement un doublé sur les trois buts marqués par les Bleus lors de cette belle soirée messine.

Chahuté toute la semaine par les critiques qui s’étaient abattues sur lui après la victoire face au Cameroun (3-2) en dépit de son but marqué (le deuxième du match pour les Français), Olivier Giroud était tout particulièrement attendu, samedi soir contre l’Ecosse. L’avant-centre propulsé numéro un des Bleus en l’absence de Karim Benzema a répondu présent au rendez-vous que lui avait fixé ses nombreux détracteurs. Une réponse fracassante, pourrait-on même dire, à l’image du premier but du Gunner, marqué après seulement huit minutes de jeu sur une « Madjer » parfaite à la réception d’un centre millimétré de Bacary Sagna. Les « Giroud, Giroud, Giroud » résonnaient dans le ciel de Saint-Symphorien et contrastaient fortement avec les sifflets de la Beaujoire six jours plus tôt. Quand, à l’affût sur une frappe de Payet repoussée par le gardien écossais, l’ancien buteur de Montpellier inscrivait son deuxième but de la soirée, les applaudissements et les chants se transformaient en véritable ovation pour celui qui affiche désormais sept buts en sept matchs depuis la mise à l’écart de Benzema. Un but par match, difficile d’encore se poser la question de sa légitimité en pointe des Bleus après cette rencontre. Pourtant, certains douteront encore de la capacité de Giroud à être l’avant-centre dont a besoin l’équipe de France. Les bisous que l’attaquant d’Arsenal a lancés en direction des tribunes après ses deux buts samedi soir leur étaient peut-être adressés.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant