« La rentrée, toujours un bonheur »

le
0
« La rentrée, toujours un bonheur »
« La rentrée, toujours un bonheur »

Il voulait « échapper à cette fatalité », comme il le décrit, des « anciens ministres qui expliquent en permanence ce qu'il aurait fallu faire, et portent des jugements sur les intentions » de ceux qui leur succèdent. Aujourd'hui, Xavier Darcos se livre, lui qui n'a plus aucun mandat électif. Académicien, professeur de lettres classiques, ministre de l'Enseignement scolaire sous Chirac puis de l'Education nationale sous Sarkozy, il est longtemps resté silencieux sur l'école. Il revient en cette rentrée avec un vivant et très documenté « Dictionnaire amoureux de l'école » et accepte au passage de nous distiller quelques confessions.

 

Rentrée

 

C'est le moment où s'exprime le plus « la conscience que les enseignants ont de l'utilité de leur métier », explique Xavier Darcos. Son plus grand souvenir de retour en classe, lui qui l'a vécu en élève, prof, papa et ministre ? « Sans aucun doute, ma première rentrée d'enseignant, en septembre 1968. C'était au lycée, à Périgueux. Mes élèves n'étaient pas beaucoup plus jeunes que moi, je crois même me souvenir que l'un d'eux avait mon âge ! J'étais dans mes petits souliers, et j'ai réalisé à la seconde où je suis entré dans la classe que ma vocation était là. Cette première impression ne m'a jamais quitté. Curieusement, pour moi, la rentrée a toujours été un bonheur. »

 

Collège

 

« Les gens aux affaires, quels qu'ils soient, sont généralement guidés par la volonté de faire le bien des élèves, pense-t-il. Le projet de Vincent Peillon sur les rythmes scolaires méritait qu'on lui laisse sa chance. De même pour la ministre actuelle. » La réforme du collège, qui s'applique en cette rentrée, ne le « dérange pas sur son principe », confie-t-il. « Mais il y a dans cette réforme des effets collatéraux fâcheux : je regrette le recul de l'enseignement des langues anciennes, et la suppression de classes bilangues ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant