La rentrée se passe "plutôt bien", juge Vincent Peillon

le
3
LA RENTRÉE SE PASSE "PLUTÔT BIEN", SELON VINCENT PEILLON
LA RENTRÉE SE PASSE "PLUTÔT BIEN", SELON VINCENT PEILLON

AUBEVOYE, Eure (Reuters) - La rentrée scolaire se passe "plutôt bien" malgré l'héritage laissé par le précédent gouvernement, a déclaré mardi le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon.

"Cette rentrée se passe, d'après ce que j'entends, plutôt bien, on a hérité d'une situation très difficile avec encore 13.000 suppressions de postes", a déclaré l'ancien professeur de philosophie en marge d'un déplacement avec le Premier ministre dans une école primaire dans l'Eure.

"Nous avons fait tout ce que nous pouvions depuis juin", a-t-il ajouté en rappelant la promesse de François Hollande de créer 60.000 postes d'enseignants pendant son quinquennat.

François Hollande a exhorté lundi les enseignants à croire en sa volonté de faire de l'éducation sa priorité et indiqué que la loi d'orientation promise pour "refonder" l'école serait devant les parlementaires d'ici la fin 2012.

Alors que le gouvernement s'apprête à annoncer des réductions de dépenses et de nouvelles hausses d'impôts pour 2013, l'Education nationale est l'un des rares ministères où sont prévues des créations d'emplois.

Mais à l'instar des autres fonctionnaires, les enseignants devraient eux aussi subir la rigueur budgétaire sur leur fiche de paie à travers notamment la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires et des hausses de salaire au mieux très limitées.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4333993 le mardi 4 sept 2012 à 12:30

    C'est bien mon Peillon de sortir des lapalissades; t'auras un bon point ... sont trops mignons ces socialos !

  • bigot8 le mardi 4 sept 2012 à 12:08

    oui et il a fait quoi le riche peillon ? un nom de socialo peillon avec l argent des autres ceux qui mettent dans le pot

  • ch.orru le mardi 4 sept 2012 à 11:55

    Le contraire eut été extraordinaire, compte tenu que les socialistes font tout très bien.