La renaissance du Napoli : de l'enfer au ciel azzurro

le
0
La renaissance du Napoli : de l'enfer au ciel azzurro
La renaissance du Napoli : de l'enfer au ciel azzurro

Si le Napoli campe dans le haut du classement depuis quelques années, il faut savoir que le club a connu une faillite qui l'a expédié tout droit en D3, en 2004. De Laurentiis, Reja, Calaiò, Pampa Sosa tant d'acteurs qui ont fortement contribué à la construction de l'équipe flamboyante que l'on connaît aujourd'hui.

" Je ne connais rien du foot, mais mon père, mon grand-père, ma grand-mère, ma famille m'ont appris ce que c'est… " En bon cinéaste, Aurelio De Laurentiis n'arrive pas à retenir ses larmes et encore moins à terminer sa phrase en 2014 dans une journée rencontre avec les supporters du Napoli. Une poignée de représentants d'un public à qui il a ramené de la joie. Aujourd'hui, si le Napoli peut rêver d'un titre de champion d'Italie qui manque depuis 1990 et un certain Maradona, c'est entièrement grâce à son président qui lui a rendu une nouvelle jeunesse. Car, si les années 80-90 sont considérées comme l'âge d'or du football italien, avec de nombreux clubs s'affichant sur le devant de la scène européenne, les Napolitains souffrent et finissent par atterrir en Serie B en 1998. Les dirigeants s'enchainent et jouent au yo-yo avec les comptes, ainsi que les résultats, jusqu'à ce que l'inévitable se produise.

Top 10 : Napolitains de Naples
A l'été 2004, le Società Sportiva Calcio Napoli fait faillite. C'est Aurelio De Laurentiis qui vient alors à son chevet. "De Laurentiis est devenu supporter avec le temps, mais là il n'avait pas vraiment de raisons d'investir de l'argent dans une affaire aussi risquée."Gianfranco CoppolaCe producteur de cinéma qui n'y connait pas grand-chose au foot, voire rien, reprend le club pour 32 millions d'euros et promet de le ramener au sommet. " L'ancien président, Roberto Fiore le connaissait , explique Gianfranco Coppola, auteur de l'ouvrage " La storia del Napoli ". Il lui a suggéré de reprendre le club qui était en faillite en lui disant que lui-même ne pourrait pas assumer ça. De Laurentiis avait déjà voulu reprendre le club quelques années auparavant, mais il n'était pas vraiment convaincu à ce moment-là. Il faut dire que c'est un investissement important, parce qu'il fallait injecter des millions d'euros à cause de la faillite. En plus, le choix était d'autant plus difficile qu'il n'a jamais été un supporter du Napoli. Il le deviendra avec le temps, mais là il n'avait pas vraiment de raisons d'investir de l'argent dans une…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant