La rémunération du PEL bientôt en baisse ?

le
0

Le gouverneur de la Banque de France a laissé entendre que le taux du PEL, fixé depuis un an à 2% pourrait être revu à la baisse. En revanche, la rémunération du Livret A devrait rester inchangé à 0,75%.

La rémunération du Plan épargne logement (PEL), baissera-t-elle dans les semaines qui viennent? C'est en tous les cas ce qu'a laissé entendre ce mercredi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. «Le taux des nouveaux plans épargne logement, encore à 2 % aujourd'hui, est anormalement élevé», a-t-il expliqué sur Europe 1, ajoutant qu'il ferait une proposition «très prochainement» sur le sujet. Le taux du PEL a déjà été abaissé il y a tout juste un an, passant de 2,5% à 2% le 1er février 2015. Certains experts estiment que cette fois-ci, il pourrait tomber à 1,75%.

Si le taux du PEL devait reculer, cette décision ne concernerait que les nouveaux contrats souscrits à partir de février. En revanche, ceux qui détiennent déjà un plan -avec un taux souvent supérieur à celui de 2%, le taux moyen des PEL s'élevant à 2,79 %- ne seraient pas touchés par une éventuelle baisse. Comme l'an dernier, il est probable que les épargnants qui ne détiennent pas encore de Plan épargne logement (PEL) en ouvriront un, avant un éventuel changement. Dans un contexte de taux d'intérêt extrêmement faibles, où l'épargne sans risque rapporte de moins en moins, le PEL, placement garanti (bloqué pendant quatre ans), a été plébiscité l'an dernier par les Français qui ont versé 18,5 milliards d'euros (collecte nette). Nombre d'entre eux ont d'ailleurs ouvert leur plan en janvier 2015, juste avant que son taux ne change. Il est probable que les Français qui n'ont pas encore de PEL feront de même cette année, si la rémunération est une fois de plus amoindrie.

Le taux du Livret A sera-t-il lui aussi abaissé le 1er février? Le gouverneur de la Banque de France n'a pas donné d'indication sur le sujet ce mercredi. Si la formule permettant son calcul est respectée, ce taux pourrait passer de 0,75% actuellement à 0,50% en raison de la faiblesse de l'inflation (+0,2 % en décembre sur un an). Toutefois, le gouvernement devrait maintenir le taux du livret A et du LDD inchangé, car la mesure serait très impopulaire. Déçus par les baisses successives de taux de rendement, les épargnants vident ces bas de laine. En 2015, ils ont retiré 9,59 milliards d'euros de leur livret A et 2,07 milliards de leur livret de développement durable (LDD) au cours des onze premiers mois de l'année. 2015 a sûrement été une année de décollecte record.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant