La rémunération des fonctionnaires a-t-elle vraiment baissé ?

le , mis à jour le
9
Annick Girardin reçoit les syndicats, le 17 mars.
Annick Girardin reçoit les syndicats, le 17 mars.

Salaires gelés depuis six ans, pouvoir d'achat en baisse de 8 %, etc., les syndicats de la fonction publique n'ont pas lésiné pour convaincre le gouvernement d'augmenter enfin le fameux point d'indice, qui sert de base de calcul aux traitements de la fonction publique.

À l'approche de l'élection présidentielle, la nouvelle ministre de la Fonction publique Annick Girardin a fini par lâcher, lors d'un rendez-vous salarial prévu de longue date avec le gouvernement mais repoussé pour cause de remaniement, deux hausses de 0,6 % du point d'indice. Une première en juillet 2016 (alors que l'inflation est nulle, voire négative) puis une seconde en février 2017.

Trois années difficiles

Une proposition jugée par beaucoup d'organisations syndicales comme inacceptable, au regard de la perte de leur pouvoir d'achat. La réalité est pourtant plus nuancée. Si le point d'indice de la fonction publique est bien gelé depuis juillet 2010, ce qui aurait rapporté sept milliards d'économies sur cinq ans selon le ministère, son effet sur les salaires est inférieur à ce qu'affirment les syndicats.

Selon un rapport de la Cour des comptes de juillet 2015*, le salaire moyen des agents des trois fonctions publiques (d'État, territoriale et hospitalière) a reculé trois années consécutives, de 2010 à 2013, une fois l'inflation prise en compte, et ce, malgré l'effet de la progression des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le vendredi 18 mar 2016 à 13:45

    Pas autant que les retraites!!

  • cyti8 le jeudi 17 mar 2016 à 22:20

    Scandaleux. Inadmissible. Qu'est-ce que ces gens font pour se remettre en cause et améliorer la productivité, ainsi que leur efficacité? Curieusement, on les compare au privé quand ça les arrange. ET LES RETRAITES: où est l'équité. Hollande est déjà en campagne électorale. Alors qu'il faudrait diminuer les dépenses de fonctionnement. Je suis en retraite. 1 € de plus par trimestre en 2015. Sortez les Socialos aux prochaines élections.

  • M3366730 le jeudi 17 mar 2016 à 21:31

    A LIRE, C'EST UNE PARTIE DE L'ISBERGE http://www.contribuables.org/2016/01/fonctionnaires-une-manif-pour-defendre-des-privileges/ https://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2014/06/Fonction_publique_le_dernier_dinosaure.pdf http://www.ifrap.org/retraite/baisse-de-la-cotisation-retraite-des-fonctionnaires-le-comble

  • j.petitp le jeudi 17 mar 2016 à 20:47

    Le gouvernement privilégie ses électeurs à l'approche des élections. Mais c'est en pure perte. Les fonctionnaires ne sont plus dupes. Ils ont compris que ce n'est qu'en augmentant la productivité et non le nombre que l'on peut mieux les payer . Il n'y a que les syndicats qui n'ont rien compris.

  • bsdm le jeudi 17 mar 2016 à 20:31

    Les salaires des fonctionnaires ont toujours augmentè grace à l'effet du GVT sans compter les majorations familiales , les primes en tout genre et les augmentations Individuelles et les avantages en nature

  • janaliz le jeudi 17 mar 2016 à 20:30

    Quand on voit la tête de Girardin on sent tout de suite la personne éclairée... la caisse enregistreuse de nos chers saints dicats...

  • janaliz le jeudi 17 mar 2016 à 20:28

    La réponse est simple : non ! Les syndicats et les politiques sont des menteurs. Ce qui est un pléonasme... Si jamais on devait introduire des ratios de productivité, il faudrait diviser les salaires par 2 dans 90% des cas...

  • 11AB11 le jeudi 17 mar 2016 à 20:20

    ils menacent de se mettre à travailler ! c'est du beau quel exemple pour nos jeunes

  • M169421 le jeudi 17 mar 2016 à 20:19

    Ils seraient dans le privé,ils arrêteraient de pleurer les planqués!Quelle honte,vivement la banqueroute..