La remise en liberté d'un dealer armé indigne la police

le
0
Les enquêteurs avaient pourtant saisi chez lui une kalachnikov et plusieurs kilos de drogue.

Le cas d'un dealer de Seine-Saint-Denis pris la main dans le sac, armé jusqu'aux dents, et pourtant remis en liberté, jeudi dernier, aussitôt après sa garde à vue, suscite l'ire des policiers. L'on serait tenté d'écrire que cette affaire, révélée mercredi par RTL, est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. «Mais les décisions incompréhensibles de certains magistrats se succèdent depuis plusieurs mois, à un rythme effréné, sans que personne ne semble en mesure d'en tirer les leçons», déplore un grand préfet très au fait des questions de sécurité.

Lundi dernier, donc, après une enquête minutieuse, la police judiciaire interpellait à Noisy-le-Sec quatre individus suspects, dont deux très défavorablement «connus des services». Tout est parti d'un simple constat. Un soir, sur les Champs-Élysées, la BAC de Paris fait une recherche sur une rutilante Audi Q7, immatriculée «93» et conduite par des gamins au look tapageur. La police de Seine-Saint-Denis e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant