La reine de Jordanie, Rania, à la rencontre de réfugiés à Lesbos

le
0
    LESBOS, Grèce, 25 avril (Reuters) - La reine de Jordanie, 
Rania, est allée lundi à la rencontre de réfugiés dans un camp 
de l'île grecque de Lesbos. 
    Des dizaines de migrants et de réfugiés ont applaudi et 
acclamé la reine lorsqu'elle a traversé le camp de Kara Tepe. 
    "Il est impossible de comprendre réellement l'ampleur de la 
crise tant que vous ne vous y êtes pas confrontée concrètement", 
a déclaré la reine aux journalistes, après avoir discuté avec 
des femmes dans le camp. 
    "Ces personnes sont allées de souffrance en souffrance et ce 
que j'ai entendu répéter maintes fois, c'est ce que si elles 
avaient le choix, elles retourneraient chez elle; que c'est leur 
dernier recours". 
    Plus de 4.000 migrants se trouvent actuellement sur l'île de 
Lesbos, en mer Egée. Environ 850 personnes, essentiellement des 
familles, sont hébergées dans le camp de Kara Tepe, site géré 
par la municipalité, d'où le pape François est reparti la 
semaine dernière pour Rome en compagnie de 12 réfugiés syriens. 
    La reine Rania a effectué sa visite à l'invitation de l'ONG 
International Rescue Committee (IRC), qui a installé des 
douches, des toilettes, des buanderies et des lumières dans ce 
camp. 
    "Dans cette crise, il est question d'êtres humains, pas de 
frontières et de barrières. Ce dont il s'agit, c'est de la 
dignité humaine, pas d'accords", a estimé la reine de Jordanie. 
    Le royaume hachémite a accepté sur son sol plus de 630.000 
réfugiés syriens, recensés par le HCR (Agence des Nations unies 
pour les réfugiés). 
 
 (Stamos Prousalis et Alkis Konstantinidis; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant