La règle du "bail-in" bancaire pas idéale-conseiller de Juncker

le
0
    BRUXELLES, 17 novembre (Reuters) - La règle européenne du 
"bail-in" sur le renflouement des établissements financiers en 
difficulté pourrait se révéler inappropriée face à une crise 
bancaire systémique, a déclaré jeudi un proche conseiller du 
président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. 
    Le nouveau régime du "bail-in", censé éviter au contribuable 
d'avoir à financer le renflouement d'un établissement financier 
en difficulté, prévoit de mettre à contribution les créanciers 
obligataires et certains gros déposants en cas de besoin. 
    "Nous mettons en place des mécanismes qui ne sont 
probablement pas les plus appropriés pour gérer une situation 
systémique telle que nous la voyons dans certains Etats 
membres", a déclaré le conseiller, José Leandro, lors d'une 
conférence au Parlement européen, en précisant que ce point de 
vue n'engageait que lui. 
 
 (Francesco Guarascio; Patrick Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant