La réforme territoriale ne produira pas d'effets avant 3 à 5 ans

le
4
PAS D'EFFETS DE LA RÉFORME TERRITORIALE AVANT TROIS À CINQ ANS
PAS D'EFFETS DE LA RÉFORME TERRITORIALE AVANT TROIS À CINQ ANS

PARIS (Reuters) - La réforme des collectivités locales ne produira des effets qu'à moyen terme, trois à cinq ans après sa mise en oeuvre, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat chargé du dossier, André Vallini.

François Hollande a promis un "big bang" consistant à réduire de moitié le nombre des régions et à supprimer les conseils généraux des départements, avec à la clé un report à 2016 des élections départementales et régionales.

Cette réforme territoriale pourrait générer de 12 à 25 milliards d'euros d'économies, selon André Vallini.

"Pas de démagogie, les économies d'échelle, la suppression des doublons, tout ça ne produira des effets qu'à moyen terme, c'est une réforme de structure, entre 3 et 5 ans", a déclaré André Vallini sur Europe 1.

Tous les responsables des partis politiques français doivent être reçus à partir de mercredi par François Hollande pour parler de cette réforme.

"C'est à l'issue de ces consultations que le président choisira la voie la meilleure pour aboutir", a dit mardi André Vallini, ajoutant avoir "l'intime conviction" que cette réforme sera menée à son terme.

Répondant au souhait de l'UMP d'organiser un référendum populaire à ce sujet, le secrétaire d'Etat a estimé que cela serait "peut-être la meilleure façon d'enterrer la réforme".

La réforme rapide du coûteux mille-feuille territorial voulue par François Hollande doit surmonter tellement d'obstacles, dont une révision de la Constitution jugée inévitable jusque dans la majorité, qu'elle paraît condamnée d'avance.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mercredi 14 mai 2014 à 07:44

    Il na faut se faire aucune illusion : une réelle baisse des dépenses publiques, c'est une volonté politique constante qui doit s'appliquer pendant au moins dix ans ... Maintenant, il y a des moyens d'agir conjoncturels qui permettent de réagir vite. Mais ils sont brutaux : suppression du SMIC, non-remplacement des fonctionnaires partant en retraite, limitation à 6 mois des prestations chômage, blocage ou diminution des minima sociaux ...

  • M8252219 le mardi 13 mai 2014 à 12:15

    c'est la réduction des dépenses de l'état qui est possible immédiatement:réduction des indemnités et de tous les avantages des élus et gouvernants L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT.réduction ou suppression des sénateurs leurs votes n'est que consultatif.

  • uran le mardi 13 mai 2014 à 11:46

    Réforme territoriale ou charcutage électoral. En plus dans toutes ces fusions il y aura nivellement par le haut des salaires des fonctionnaires ou salariés des régions. Et probablement aucune suppression de poste.

  • lorant21 le mardi 13 mai 2014 à 11:42

    Déjà, ne plus embaucher de nouveaux personnels dans ces collectivités: cela va rapporter très vite.