La réforme ferroviaire ne garantit pas la concurrence

le
0
L'Autorité de la concurrence juge que le projet de loi de réforme du rail devrait aller plus loin pour assurer l'indépendance du gestionnaire de réseau par rapport à l'opérateur ferroviaire.

Peut mieux faire! C'est l'appréciation formulée par l'Autorité de la concurrence sur le projet de loi de réforme du système ferroviaire adopté lors du Conseil des ministres du 16 octobre et qui doit être débattu au Parlement au cours du premier semestre 2014.

Cet été, le gouvernement avait demandé à l'Autorité de la concurrence et au Conseil d'État de donner son avis sur le texte. Bruno Lasserre, le président de l'Autorité, l'a détaillé mardi indiquant que le gouvernement n'avait suivi que deux ou trois recommandations sur la douzaine émises par l'autorité.

Trois points clés seront sans doute discutés au Parlement pour aboutir à un «système irréprochable» du point de vue de la concurrence selon le président de l'Autorité.

Offrir une égalité de traitement...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant