La réforme en trompe l'?il de l'aide aux élèves handicapés

le
0
Près de 60% des actuels assistants d'éducation AVS (28.000 personnes) doivent être progressivement embauchés en CDI de droit public.

Des auxiliaires de vie scolaire (AVS, ces personnels chargés d'aider les élèves handicapés à l'école) avaient décidé de manifester lundi devant l'inspection académique de Strasbourg contre une décision annoncée fin juin de baisser leur temps de travail et donc leurs rémunérations de 20 %. «Les rectorats cherchent à faire des économies tous azimuts, les AVS ne sont pas épargnés», soupire l'une des personnes concernées. C'est un petit couac passé inaperçu dans la communication huilée du gouvernement, même si cette baisse salariale ne concerne qu'une trentaine de personnes dans cette académie.

Car conformément aux promesses de François Hollande pendant sa campagne présidentielle et selon une annonce de Jean-Marc Ayrault jeudi dernier, 60 % des actuels assistants d'éducation AVS (28.000 personnes) doivent être progressivement e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant