La réforme des retraites ne serait pas suffisante

le
28
La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine (photo d'illustration).
La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine (photo d'illustration).

Une réforme qui ne tient pas toutes ses promesses. Selon des travaux du Conseil d'orientation des retraites (COR) dévoilés par Le Figaro sur son site internet, "le système de retraite français apparaît en léger besoin de financement en moyenne" sur les 25 prochaines années. Une information qui peut étonner, la réforme portée par la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine et promulguée au mois de janvier 2014 promettant en effet un retour à l'équilibre dès le milieu des années 2020. Le retour à l'équilibre surviendrait en fait vers 2025.Si le comité de suivi des retraites instauré par la réforme de 2014 jugeait "accessible" au mois de juillet dernier un retour à l'équilibre pour les retraites de base d'ici 2020, il assurait déjà qu'un tel scénario serait possible "sous réserve de la réalisation des prévisions macroéconomiques retenues dans le cadre du programme de stabilité".Le déficit des retraites bien plus conséquentPour expliquer le "besoin de financement" du système de retraite français, le secrétariat général du COR évoque "des déficits accumulés au cours des dix premières années de projection, qui ne sont pas entièrement couverts par les légers excédents des quinze années qui suivent".Selon Le Figaro, les projections du COR s'appuient toutefois sur un scénario économique optimiste. En se basant sur des hypothèses plus pessimistes, le déficit des retraites pourrait être bien plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le mardi 14 avr 2015 à 18:32

    Si nos élus arrêtaient de distribuer le fruit des cotisations sociales et de retraite à tous les clampins venus de l'extérieur qui ont bien pigé le truc (cf les demandeurs d'asile avec les 2 milliards par an + le 1 milliard d'AME, le même problème existant aussi avec l'ASPA ), les caisses seraient forcement moins vide ! sans parler des régimes spéciaux dont 2 nous coûtent seulement 4 milliards par an !

  • frk987 le mardi 14 avr 2015 à 18:20

    C'est de l'humour Jpam, aligner la retraite des zélus, mais faudrait qu'ils aient un salaire, ils n'ont que des indemnités non imposables.

  • M7403983 le mardi 14 avr 2015 à 15:27

    La révolte n'est pas encore d'actualité, car nombre de nos concitoyens via les médias se nourrissent d'illusions ... Autrement dit, il y a encore de l'élasticité concernant l'exaspération qui sera certes pour les générations futures.

  • M1945416 le mardi 14 avr 2015 à 14:40

    les gens se révoltent seulement quand : leurs avantages sont touché - quand ils crèvent de faim

  • nicog le mardi 14 avr 2015 à 11:52

    Tant que les salariés du Privé (qui sont les seuls à payer la crise) ne se lèveront pas pour abolir les 65 Régimes de retraite pour n'en former qu'un seul, la France déclinera dans ses déficits chroniques. Référundum !

  • M1945416 le mardi 14 avr 2015 à 11:48

    oui sans compter edf, ou il y a une taxe sur nos factures pour payer les retraites edf, le particulier qui finance leurs avantages , faut le faire

  • paspil le mardi 14 avr 2015 à 11:34

    à la sncf, la retraite va passer à 52 ans pour les conducteurs, trop dur ... mais les efforts payent , Sarko les a revalorisé ...

  • M1945416 le mardi 14 avr 2015 à 08:48

    sans oublier qu'on a 1 élus ( plus le personnel, les locaux ,les frais, les régimes spéciaux) pour 104 français , alors que les anglais ont 1 élus pour + de 2000 anglais ...

  • fquiroga le mardi 14 avr 2015 à 08:25

    Mais, bonne nouvelle pour les "gouvernants et leurs électeurs", les fonctionnaires et les élus n'ont pas de problème de retraite.....et même sans aucune reforme, tout en étant surpayés par rapport à leur salaire.....

  • M6111389 le mardi 14 avr 2015 à 07:18

    xenfab..... Aucun doute sur le secteur qui t'emploi ou t'a employé.