La réforme des primes aux travailleurs pauvres remise à plus tard

le
7
La réforme des primes aux travailleurs pauvres remise à plus tard
La réforme des primes aux travailleurs pauvres remise à plus tard

Le gouvernement assure qu'elle «n'est pas abandonnée» mais la réforme de la Prime pour l'emploi (PPE) et du Revenu de solidarité active (RSA) est belle et bien remise à plus tard. Les deux aides aux travailleurs pauvres tendaient initialement à fusionner en une «prime d'activité» proposée par le député PS de Saône-et-Loire, Christophe Sirugue, dans un rapport remis au Premier ministre le 15 juillet. Or, «les délais sont trop courts pour l'inscrire au Projet de loi de Finances de 2014», explique ce mardi matin la ministre déléguée chargée de la lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti. Plus tôt dans la matinée, Les Echos faisait état de l'abandon de cette réforme.

La candidate à la mairie de Marseille affirme au contraire qu'elle reste «mobilisée pour réformer ces dispositifs mais aussi et surtout pour mieux accompagner les travailleurs modestes». C'est même «un engagement pris par le gouvernement dans le cadre du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale», rappelle-t-elle.

La PPE gelée, le RSA augmenté de 2%

Le député de Saône-et-Loire propose notamment une nouvelle prime accessible dès 18 ans qui serait d'un montant maximal de 215 euros par mois pour une personne gagnant 0,7 Smic. Les ressources de l'ensemble du foyer seraient prises en compte pour déterminer l'éligibilité du demandeur dont les revenus salariaux devraient être inférieurs à 1,2 Smic.

En attendant, la PPE resterait gelée en 2014, comme elle l'avait été en 2013. En juin dernier, nous avions révélé qu'en raison du gel du barème de calcul pour cette aide, le nombre de personnes la percevant avait reculé de près de 9% entre 2011 et 2012. Soit 411 000 bénéficiaires en moins. En revanche, le RSA devrait augmenter de 2% au 1er septembre, selon Les Echos. Le gouvernement a engagé un plan de lutte contre la pauvreté de 2 milliards d'euros, dont 1 milliard consacré à la hausse de 10?% du RSA ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aphex le mardi 30 juil 2013 à 13:51

    et qui va financer cette prime pour les 18 ans ?avant il fallait attendre 25

  • aphex le mardi 30 juil 2013 à 13:49

    on veut du travail bande d en foirés

  • d.jousse le mardi 30 juil 2013 à 13:42

    Rectification : quand on est travailleur, on n'est jamais pauvre, on est simplement saigné par le système, et s'il vous plait merci de respecter les gens qui bossent. Si notre système n'entretenait pas une catégorie de glandeurs, les taxes collectées iraient directement dans la poche des travailleurs. Donc, quand notre système redeviendra à ce qu'il doit être, un travailleur sera un travailleur, et un glandu un pauvre.

  • d.jousse le mardi 30 juil 2013 à 13:37

    La France qui collecte et qui commence à s’essouffler. La dette augmente. Le gouvernement n'aime pas le travail, on le sait, alors pourquoi aider les peu qui restent à s'échiner. C'est plus facile de jouer les beaux quand on distribue à travers le monde, pour montrer la France terre d'accueil. Et puis laisser son nom dans la légende, pourquoi pas....

  • lopez69 le mardi 30 juil 2013 à 13:32

    2018?

  • Mig737 le mardi 30 juil 2013 à 13:30

    On continu d'acheter la paix sociale en renforçant les taxes sur ceux qui se lève tôt au lieu de faire en sorte d'attirer les entreprises pour donner de l'emploi aux gens. C'est tellement plus facile de piquer dans les poches des travailleurs que de mouiller le maillot et prendre le risque de vrai solutions!

  • khmane08 le mardi 30 juil 2013 à 13:20

    trop pris par le travail pour faire payer un peu la finance ?