La réforme des montées-descentes repoussée

le
0
La réforme des montées-descentes repoussée
La réforme des montées-descentes repoussée

L'Assemblée fédérale de la FFF a décidé samedi de reporter son vote concernant la mise en place du principe de deux descentes et de deux montées de la L2 et du National. Par conséquent, la LFP va en faire de même concernant la L1 et la L2.

La FFF a plié devant la fronde des présidents de clubs. L’instance française était réunie ce samedi à Nantes pour une Assemblée Fédérale très attendue. Au programme notamment : un vote concernant la fameuse réforme des deux montées et deux descentes dès la saison prochaine prônée par Frédéric Thiriez, le président de la LFP. Une réforme décidée le 21 mai dernier à la surprise générale par le Conseil d’Administration de la Ligue. Et qui n’a pas du tout plu aux dirigeants de L2 notamment. « Cela a été une initiative du président Thiriez qui, à un moment donné, a voulu faire passer cette réforme plus rapidement que prévu, nous confiait cette semaine Jean-Pierre Louvel, le président de l’UCPF. C’est ça qui est resté en travers de la gorge de tous les présidents contestataires. »

Un plébiscite en faveur du report

La fronde de la L2 s’était d’ailleurs matérialisée jeudi avec le vote d’une motion de la part de dix-neuf clubs de L2 et de cinq clubs de L1 pour révoquer le Conseil d’Administration de la LFP au cas où les décisions à venir ne seraient pas satisfaisantes. Lors de cette réunion de jeudi, Frédéric Thiriez s’était alors engagé à refaire voter le principe des deux montées si la FFF ne l’approuvait pas lors de son Assemblée Fédérale. Un compromis qui avait été apprécié par les dirigeants de L2, qui sortent donc vainqueurs de cette AG de samedi. Composée par une majorité des représentants du monde amateur, l’assemblée a décidé, avec 73% des voix, de trancher le principe en décembre prochain… Par conséquent, la LFP ne validera pas sa réforme dès cet été et devra attendre un an de plus. Comme prévu avant la tentative de Thiriez de faire accélérer le processus et satisfaire ainsi les plus gros clubs français.

La justification de Le Graët

Présent évidemment à Nantes, Noël Le Graët, le président de la 3F, s’est exprimé après la réunion. « Nous ne voulions pas que les amateurs et les professionnels se déchirent, s’est justifié l’ancien président de Guingamp selon des propos recueillis par l’AFP. On a estimé plus sage que le championnat 2015-16 se dispute avec trois descentes et trois montées. Je souhaite réunir toutes les familles du football en septembre pour étudier les futures modalités et les soumettre à l’Assemblée Fédérale d’hiver. » La réaction de Frédéric Thiriez est désormais attendue.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant