La réforme de la carte scolaire enterrée

le
0
Un rapport, commandé en 2012 par Vincent Peillon, dresse un bilan sévère de la mesure d'assouplissement de la carte scolaire, lancée en 2007 sous Nicolas Sarkozy. Le texte confirme ainsi la décision du ministre de revenir à un cadre plus rigide.

C'est un rapport, commandé en 2012 par Vincent Peillon, dont le ministre de l'Éducation nationale s'accommode d'autant mieux que les conclusions sont sévères vis-à-vis de l'ancienne majorité et qu'elles viennent appuyer son choix de retour de la carte scolaire, annoncé dès septembre dernier.

Mis en ligne le 25 juillet sur le site du ministère, le document sur les «conséquences des mesures d'assouplissement de la carte scolaire après 2007», réalisé par les inspections générales de l'Éducation nationale, dresse un constat sans appel: «Si en 2007 le gouvernement a décidé, dans le cadre du droit existant, de favoriser un régime dérogatoire à une sectorisation scolaire qui était accusée de s'opposer à cet équilibre s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant