La réforme de l'État version socialiste est lancée

le
0
Le gouvernement veut «clarifier les rôles assignés à l'État et à chaque niveau de collectivité», en ayant défini au préalable les missions prioritaires de chacun.

L'arrivée de la gauche au pouvoir ne signifie pas la fin de la réforme de l'État, bien au contraire. «Pour chaque euro dépensé, peut-on faire plus simple, plus efficient? Nous devons veiller à éliminer les doublons et simplifier les dispositifs», a déclaré vendredi François Hollande dans son discours à la Cour des comptes. La vraie différence avec le précédent gouvernement, c'est que l'équipe Ayrault lie cette question à une nouvelle vague de décentralisation.

François Hollande veut «clarifier les rôles assignés à l'État et à chaque niveau de collectivité», en ayant défini au préalable les missions prioritaires de chacun. Le tout en ayant pris le temps de la consultation. Reste que son calendrier, dévoilé lors de son discours, est serré: séminaire gouvernemental sur «la modernisation de l'action publique» fin septembre, consultation jusqu'à fin novembre, puis texte de loi de décentralisation en décembre. La Cour des comptes sera associée au proje

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant