La Redoute lance une chasse aux trésors

le
1
Grâce à une application pour les smartphones, La Redoute, propose aux consommateurs de découvrir sa nouvelle collection et les possibilités d'achat sur mobile.

A partir de ce mercredi et jusqu'au 11 juillet, l'enseigne de vente par correspondance La Redoute, propose aux possesseurs de smartphone de découvrir boutiques et cadeaux, là où les autres ne voit rien. Une fois l'application «Street shopping» téléchargée, notamment depuis le profil Facebook ou le site internet de l'enseigne, les consommateurs n'auront qu'à se laisser guider. En déambulant à travers la ville, ils découvriront sur leur écran l'un des onze magasins en réalité augmentée et leurs dix produits bien réels qu'ils pourront acheter immédiatement grâce à l'application. «Avec 800.000 visiteurs par mois, nous sommes la première marque de mode présente sur mobile. Nous avons beaucoup travaillé pour proposer des innovations, notamment en ce qui concerne l'accès aux paniers d'achat et aux moyens de paiement, et nous souhaitons faire découvrir toutes ces possibilités à nos clients avec cette opération», explique Nicolas Pérignon, responsable mobile, e-commerce et média sociaux à La Redoute. «Ce sera un peu comme si la Redoute ouvrait des boutiques dans toute la France, à Paris, Lille, Marseille, Lyon, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier et Bordeaux», poursuit-il.

Présenter la «connexion permanente» aux clients

«L'idée est de permettre d'expérimenter de façon ludique et conviviale les possibilités de connexion permanente qu'offre La Redoute à ses clients», explique Daphné Parot, fondatrice de Relatia, l'agence spécialisée à l'origine de l'application «Street shopping». Et pour rendre la démonstration encore plus intéressante, et attirer le maximum de «mobinautes» la découverte des boutiques se double d'une grande chasse aux trésors ouverte cette fois-ci dans 56 villes. Toujours armé d'un smartphone, il suffira aussi de se laisser guider vers l'un des 372 cadeaux (jeans de marque, parures de bijoux, objets de décoration...) issus de la nouvelle collection lancée ce mercredi et disséminés dans autant de cachettes, virtuelles elles aussi. Une simple pression sur le symbole apparu à l'écran est nécessaire pour le déballer. Et si par manque de chance, le «mobinaute» découvre un paquet déjà ouvert, un lot de compensation est prévu sous forme de points permettant de participer ensuite à un jeu concours pour gagner 1500 euros de bons d'achat sur la nouvelle collection.

«Tweeter sur l'opération permet aussi d'engranger des points. Nous avons voulu que l'opération soit une occasion de créer des liens entre les utilisateurs», précise Daphné Parot. C'est aussi un test grandeur nature pour de future campagne de communication. «Nous avons choisi un nom réutilisable. «Street shopping» n'en fait pas une action trop ciblée, ni datée. Si cette opération interactive fonctionne, nous pourrons prochainement rouvrir d'autres boutiques virtuelles pour présenter par exemple l'arrivée d'un nouveau créateur dans nos collections», affirme Nicolas Pérignon.

LIRE AUSSI:

» Skype: la publicité s'invite dans les conversations

» Le boom du marché des applications mobiles

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gunderic le mercredi 20 juin 2012 à 15:18

    ça me fait penser à la chanson d'Alain Souchon.... Foule sentimentale... on nous fait croire que le bonheur c'est d'avoir... la la la la....