La rédaction à hauts risques de l'amendement PMA

le
0
Alors que le sujet divise le groupe PS, la commission des lois de l'Assemblée doit définir les contours du texte présenté le 29 janvier.

Alors que le débat sur la procréation médicalement assistée (PMA) fait rage au sein du groupe PS à l'Assemblée, la députée socialiste, Corinne Narassiguin, responsable du projet de loi sur le mariage pour tous, a expliqué quels pourraient être les contours de cet amendement, actuellement en cours de rédaction. «À partir du moment où l'on permet à la conjointe (dans un couple de femmes, NDLR) d'adopter l'enfant de l'autre, on ne peut pas fermer les yeux sur la manière dont cet enfant a été conçu», défend Corinne Narassiguin. Selon elle, c'est cet argument qui a le plus porté auprès des députés socialistes.

Un certain nombre d'élus du PS s'interrogent cependant toujours sur la pertinence de traiter ce sujet «bioéthique», «qui relève du code de la santé» dans cette loi, au risque de la fragiliser et de multiplier les criti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant