La recrudescence du risque politique pourrait soutenir le cours de l'or dans les prochains mois

le
0

(AOF) - À la suite de la victoire de Trump, le prix de l'or est descendu à un plus bas depuis février dernier. En effet, après le choc initial, le dollar s'est redressé, les rendements obligataires ont grimpé et les marchés actions se sont envolés (une corrélation inhabituelle), note Union Bancaire Privée soulignant que tous ces mouvements ont été induits par les anticipations selon lesquelles les promesses électorales allaient devenir réalité.

Ainsi, le programme annoncé par D. Trump – à savoir de vastes mesures de relance budgétaire (réductions fiscales, dépenses en infrastructures), combinées au protectionnisme commercial – devrait certainement dynamiser l'économie américaine, ce qui conduirait à une remontée de l'inflation, surtout dans un pays dont l'activité semble plutôt robuste et le marché du travail relativement solide. Le vice-président de la Fed, S. Fischer, a déclaré juste avant l'élection: "l'économie américaine dépasse nos objectifs en termes d'emploi et d'inflation."

Selon UBP, la Fed sera probablement amenée à augmenter ses taux d'intérêt de manière plus agressive que prévu, et les prix de l'or devraient en pâtir. Un relèvement des taux est désormais fortement attendu en décembre, et d'autres hausses pourraient intervenir en 2017.

"Après la surprise suscitée par le vote sur le Brexit et la victoire de D. Trump, nous pensons que l'or ne devrait pas être totalement "rejeté"; il pourrait bien revenir sur le devant de la scène à l'approche du référendum en Italie et des élections prévues en Autriche, en France et en Allemagne, où il ne faut pas sous-estimer le risque d'une montée du populisme et des mouvements antimondialisation, avec toutes les incertitudes que cela pourrait engendrer sur les marchés globaux", conclut UBP.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant