La reconversion de Hongkong dans les technologies avancées

le
0
La région admi­nistrative spéciale veut s'affirmer comme pôle de recherches pour les technologies de pointe.

L'affiche est collée sur le mur à l'entrée d'un laboratoire. Elle représente la Chine et annonce fièrement «82 programmes de coopération» avec le continent. En novembre dernier, le Hongkong Science Park, installé au nord de la ville, en bordure des Nouveaux Territoires, a été désigné comme «base nationale» pour l'industrialisation des technologies vertes par le ministère de la Science et de la Technologie de la République de Chine (Most).

L'accord prévoit un «partage plus effectif des ressources» articulé autour de huit projets phares. Il s'appuie sur une coopération accrue avec les laboratoires de Shenzhen, juste de l'autre côté de la frontière. Et, surtout, il promet, selon l'affiche, «d'accompagner» la politique chinoise du «grand bond vers l'ouest».

Douzième plan quinquennal

Flanqué d'un centre d'innovation et de plusieurs espaces pour accueillir des entreprises, le parc, qui fête ses 10 ans, est spécialisé dans l'électronique, les télécommunicat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant