La recherche s'intéresse encore trop aux risques extrêmes

le
0

(NEWSManagers.com) -

La crise financière continue de marquer de son empreinte les pratiques et les réflexions, même plusieurs années après son éclatement. C'est probablement l'un des enseignements à tirer de la sixième édition de la conférence annuelle organisée notamment par Lyxor sur la recherche sur les hedge funds qui s'est tenue à Paris les 23 et 24 janvier.

Les risques extrêmes sont encore trop dominants dans les réflexions des chercheurs, estime René Garcia, de l'Edhec Business School, l'un des organisateurs de cette conférence avec Serge Darolles, de l'Université Paris-Dauphine, et Christian Gouriéroux, de l'université de Toronto et du Crest.

" Il n'est plus aussi pertinent de continuer sinon de scruter du moins d'attacher toujours autant d'attention aux risques extrêmes" , a indiqué René Garcia à l'occasion d'un point de presse à la veille du week-end car les investisseurs ont désormais intégré cette variable. Et bien entendu cette démarche de limitation des risques implique aussi que l'investisseur n'aura plus les mêmes prétentions en matière de rendement.

Les observateurs de la conférence ont relevé au moins deux grandes thématiques : d'une part, les problématiques de corporate governance, avec notamment la gouvernance des fonds comparée par exemple à la gouvernance des sous-jacents; d'autre part, les problématiques liées à la liquidité qui font l'objet de très nombreux travaux de recherche ces toutes dernières années.

Preuve que la manifestation est devenu un grand rendez-vous pour les chercheurs, la conférence a reçu une centaine de propositions de papiers émanant de 50 universités dans 17 pays. Une quinzaine de papiers non publiés ont finalement été retenus. En outre, depuis ses débuts, la conférence a présenté quelque 80 travaux, dont pas loin de la moitié (35 sur 76) ont finalement été publiés dans les publications scientifiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant