À la recherche des ancêtres esclaves

BFM le
0

213 noms ont été gravés sur une sculpture inaugurée fin mai à Saint-Denis. Il s'agit de victimes de l'esclavage : des patronymes retrouvés grâce au travail de recherche entrepris par l'association "Comité Marche du 23 mai 1998". En s'appuyant sur une importante base de données, CM 98 organise des ateliers de généalogie. Objectif : aider ceux qui le souhaitent à retrouver leurs aieux esclaves. Une manière pour certains de trouver l'apaisement dans leur quête identitaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant