La recherche avance sur les causes de la sclérose en plaques

le
0
Les mécanismes à l'origine de la sclérose en plaques seraient multiples, selon les études en cours.

Les mécanismes physiopathologiques de la sclérose en plaques restent assez mystérieux. Mais suscitent une recherche active car ils conditionnent largement les progrès thérapeutiques futurs. La conception qui prévaut est celle d'une maladie à déclenchement multifactoriel, chez un sujet présentant une susceptibilité pour une maladie auto-immune. Plusieurs virus ont été soupçonnés: virus EBV, rétrovirus, etc. «Tous les malades de la SEP sont porteurs d'EBV, contre 95 % dans la population générale, et les 5 % de personnes négatives pour EBV ont un risque infime de développer une SEP», précise le Dr David Laplaud (CHU Nantes) pour qui «l'hypothèse d'un mimétisme moléculaire entre un constituant viral et un constituant de la myéline qui tromperait le système immunitaire est prépondérante». L'existence d'une susceptibilité génétique est connue depuis longtemps. «Plusie...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant