La récession en Grèce un peu plus forte que prévu

le
7
LA RÉCESSION EN GRÈCE UN PEU PLUS FORTE QUE PRÉVU
LA RÉCESSION EN GRÈCE UN PEU PLUS FORTE QUE PRÉVU

ATHENES (Reuters) - Le produit intérieur brut (PIB) de la Grèce a chuté de 3,9% en 2013, soit un peu plus que l'estimation de 3,7% avancée en février, a annoncé l'institut de la statistique Elstat mardi.

Au total, le PIB de la Grèce s'est rétréci de 24% sur la période 2008-2013, six années marquées par la récession la plus profonde de l'histoire du pays.

Aggravée par les politiques d'austérité imposées dans le cadre d'un plan d'aide international, la récession a été alimentée, durant la crise financière de 2008, par une chute de 26% de la consommation des ménages, frappés de plein fouet par un chômage record et une baisse des salaires.

La Grèce a également vu les investissements se réduire de près des deux tiers sur la même période, marquée par le ralentissement brutal de la construction.

Les ménages et les entreprises réduisant leurs dépenses et leurs investissements, les importations de produits de consommation et d'équipements ont sombré l'an dernier à un niveau de moitié inférieur pratiquement à celui de 2008.

Le tourisme, l'un des principaux aspirateurs de devises, a flambé l'an dernier sans toutefois faire grand-chose pour redresser l'économie.

Les exportations de biens et de services ont augmenté de 1,8% en 2013 mais sont toujours 15% en dessous de leur niveau d'avant la crise.

La récession, toutefois, semble avoir touché le fond et la confiance en l'économie grecque revient doucement.

Les organisations internationales et le gouvernement s'attendent ainsi à voir les investissements et les exportations redécoller en 2014 et prédisent une croissance annuelle de 0,6%.

(Harry Papachristou, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8951316 le mercredi 12 mar 2014 à 12:02

    les responsables = Bruxelles la ruine des peuples !!

  • M8951316 le mardi 11 mar 2014 à 17:25

    c'est un échantillon de croissance 0,6 % quand on sait que c'est pour mieux nous faire avaler une deuxième fois l'effacement de la dette ...avant un énième prêt !!!

  • marsupi8 le mardi 11 mar 2014 à 17:23

    oh mince il vont pas rembourser ! ah c est vrai on le savait sauf nos plitique a bruxelle

  • fred1903 le mardi 11 mar 2014 à 16:43

    Quand on sait que la crise est derriere nous et que la suivante va arriver tres vite.. Pauvre peuple il ne sait pas ce qu'il va subir.

  • pierry5 le mardi 11 mar 2014 à 16:38

    ....La récession ...semble avoir touché le fond et la confiance revient doucement............ C'est pas ce qu'ils avaient raconté en début 2013. De toutes manières, on verra début 2014 et à mon avis ce ne sera pas joli joli.

  • dupon666 le mardi 11 mar 2014 à 16:04

    donc +0.1% veut dire "sortie de crise" et -0.2% signifie "un peu plus fort que prevu"

  • guerber3 le mardi 11 mar 2014 à 15:55

    Parce qu'il y a des gens qui avaient prévu ???, ils auraient pu le dire...!!!

Partenaires Taux