La rébellion syrienne lance un ultimatum aux forces de Damas

le
0
    AMMAN, 22 mai (Reuters) - L'Armée syrienne libre (ASL) et 
plusieurs groupes de la rébellion ont donné dimanche 
quarante-huit heures aux forces gouvernementales pour stopper 
leur offensive à la périphérie de Damas sous peine de proclamer 
l'"effondrement total" de l'accord de "cessation des 
hostilités". 
    Le communiqué de l'ASL est signé par une quarantaine de 
groupes rebelles opérant en Syrie. 
    L'armée syrienne et ses alliés libanais du Hezbollah se sont 
emparés jeudi d'un vaste secteur de la Ghouta orientale, au 
sud-est de Damas, dans le cadre d'une nouvelle offensive 
gouvernementale. Elles ont désormais un "contrôle complet" du 
sud de la Ghouta, selon la chaîne de télévision Orient News, 
proche de l'opposition.   
    L'accord de "cessation des hostilités", entré en vigueur fin 
février sous le parrainage des Etats-Unis et de la Russie, 
devait faciliter le processus de paix sous l'égide des Nations 
unies. Extrêmement fragilisé par une série d'offensives et de 
bombardements, il n'a pu empêcher la suspension des discussions 
à Genève. 
 
 (Suleiman Al-Khalidi; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant