La rébellion syrienne frappe à Damas 

le
0
Une attaque à la roquette a visé un bâtiment du parti Baas au pouvoir. Bachar el-Assad résiste aux pressions de la Ligue arabe.

Envoyé spécial à Beyrouth

S'agit-il d'un tournant dans le soulèvement contre le régime syrien ? Pour la première fois, dimanche matin à l'aube, Damas a été le théâtre d'une attaque des adversaires de Bachar el-Assad. Au moins deux roquettes ont été tirées sur l'un des sièges du Baas, dans une capitale qui avait été épargnée en neuf mois de révolte.

Les circonstances de cette opération restent floues. Des hommes à moto auraient jeté d'abord une grenade détonante puis tiré deux roquettes RPG. Deux autres auraient ensuite manqué leur cible, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres.

L'attaque a été revendiquée par l'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs qui ont multiplié ces dernières semaines les opérations contre les forces de sécurité et s'en prennent désormais aux symboles du pouvoir dans son fief damascène. Mercredi, déjà, l'ASL avait attaqué un bâtiment des renseignements de l'armée de l'air à Hara

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant