La ré-inhumation de l'ex-dictateur philippin Marcos suspendue

le
0
    MANILLE, 23 août (Reuters) - La Cour suprême philippine a 
ordonné mardi au gouvernement de suspendre son projet de 
transfert de la dépouille de l'ancien dictateur Ferdinand Marcos 
au "cimetière des héros" pour lui rendre les honneurs 
militaires, a annoncé un porte-parole de l'institution. 
    Saisie par des victimes de la dictature des années 1970-80, 
la Cour a dit au gouvernement de ne prendre aucune initiative à 
ce sujet au cours des 20 prochains jours, a précisé Theodore Te 
à la presse. 
    Le président philippin Rodrigo Duterte, élu en mai, a appuyé 
le projet de réhabilitation de Ferdinand Marcos, décédé en 1989, 
disant y voir un moyen de rassembler les Philippins. 
    Mais ce projet a suscité de vives protestations de la part 
des organisations de défense des droits de l'homme et de 
nombreuses personnalités politiques. 
    Rodrigo Duterte cultive comme Ferdinand Marcos en son temps 
l'image de l'homme à poigne, notamment dans la lutte contre le 
trafic de drogue qu'il a promis d'éradiquer et qui a donné lieu 
depuis son élection à plus de 900 exécutions extrajudiciaires, 
selon un rapport de l'Onu. 
     
 
 (Manuel Mogato et Neil Jerome Morales; Tangi Salaün pour le 
service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant