La RDC va enquêter sur des accusations de viols en Centrafrique

le
0

KINSHASA, 20 août (Reuters) - Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) vont enquêter sur des accusations de viols portées contre trois de leurs casques bleus onusiens en Centrafrique, a annoncé jeudi le ministre de la Justice. Les Nations unies ont dévoilé mercredi que trois femmes, dont une mineure, auraient été abusées ces dernières semaines par trois soldats de la mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). (voir ID:nL5N10U42Z Le ministre de la Justice, Alexis Thambwe, a reconnu jeudi que les soldats en question étaient originaires de la RDC et indiqué que le dossier contenant les preuves recueillies par les enquêteurs de l'Onu serait rapidement transmis à Kinshasa. "J'ai ordonné au contrôleur général des forces armées de lancer une procédure contre les trois soldats impliqués dans les viols en République centrafricaine", a-t-il déclaré à Reuters. Selon les règles des Nations unies, un pays dont des casques bleus sont mis en cause dispose de dix jours pour décider s'il mène sa propre enquête ou pour laisser celle-ci à la charge de l'Onu. (Aaron Ross; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant