La RDC annonce la libération prochaine de 2.000 détenus

le
0
    5 janvier (Reuters) - Environ 2.000 détenus de République 
démocratique du Congo seront libérés en janvier afin de réduire 
la surpopulation carcérale et les tensions politiques au début 
d'une année électorale, a annoncé mardi le ministre de la 
Justice Alexis Thambwe.  
    Les prisons de RDC sont notoirement surpeuplées et hébergent 
quelque 20.000 détenus, selon les Nations unies. Dans un rapport 
publié en 2013, la Monusco, la mission de l'Onu dans le pays, 
avait estimé que le taux de suroccupation dépassait les 400% et 
faisait état de nombreux décès de détenus par suffocation. 
    Alexis Thambwe a précisé qu'environ 1.200 prisonniers 
condamnés pour de petits délits et ayant purgé au moins un quart 
de leur peine seraient libérables dans les semaines à venir. 
    Huit cents autres ont été graciés par le président Joseph 
Kabila la semaine dernière. Le chef de l'Etat a amnistié tous 
les prisonniers de plus de 70 ans non condamnés pour des crimes 
graves. 
    Le ministre de la Justice a souligné que ces mesures 
devraient contribuer à apaiser les tensions politiques avant les 
élections présidentielle et législatives prévues en novembre. 
    Les groupes de défense des droits de l'homme ont salué cette 
annonce tout en accusant le gouvernement d'ignorer de nombreux 
prisonniers "politiques" condamnés parce qu'ils ont dénoncé la 
volonté du président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir 
après l'expiration de son mandat en décembre prochain.  
    Président depuis 2001, réélu en 2006 et 2011, Joseph Kabila 
a proposé fin novembre la tenue d'un dialogue national pour 
régler les aspects liés à l'organisation des élections mais les 
principaux partis de l'opposition refusent d'y participer, 
flairant un piège destiné à prolonger le mandat du chef de 
l'Etat. 
 
 (Aaron Ross; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant