La RATP voulait scanner les visages des usagers

le
0
À Paris, la RATP avait lancé, en novembre dernier, un appel à compétences afin de développer un système de péage par reconnaissance faciale. Devant le tollé suscité par la révélation de ce projet, l'entreprise a entamé un rapide rétropédalage.

Ouf! Les usagers du métro ont échappé à un scénario digne du film de science-fiction Minority Report. Cherchant sans doute une alternative innovante à l'actuel passe Navigo, la RATP a lancé en novembre 2012 un appel à compétences sur le site de l'association Pacte PME afin de développer un système de péage par reconnaissance faciale.

«L'objectif de ce projet est l'étude d'un nouveau concept de péage de transport public, sans barrière anti-fraude, capable d'une détection automatique du voyageur, en entrée et en sortie, sans ou avec présentation d'un objet communicant», indiquait notamment le cahier des charges du projet, qui a depuis disparu du site Pacte PME, mais que l'on peut encore consulter ailleurs sur ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant