La RATP accusée de casser les grèves

le
0
La régie parisienne projette de donner une prime à ses cadres qui accepteraient de se former régulièrement à la conduite des trains. Les syndicats voient dans cette démarche une ruse pour assurer le remplacement des conducteurs grévistes.

La RATP parle d'une incitation à la formation. Les syndicats y voient une tentative d'atteinte au droit de grève. Selon ces derniers, la régie des transports parisiens envisage de proposer une prime annuelle de 1200 euros (100 euros par mois) aux cadres qui se porteront volontaires pour suivre des formations régulières et entretenir leur qualification de conducteurs. «A la RATP, l'encadrement opérationnel est formé, depuis toujours, à la conduite des trains et des bus avec voyageurs. Cette formation se conclut par l'obtention du permis de conduire et nécessite un entretien», explique la régie. Un effort de formation que la RATP souhaite encourager et valider par l'octroi d'une prime. Officiellement, il n'est pas question de faire passer les cadres ainsi formés dans la cabine de pilotage, mais seulement «d'officialiser une pratique utile à la cohésion sociale et à la bonne compréhension des règles complexes de l'exploitation ferroviaire», assure la RATP qui précise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant