La raffinerie des Flandres sera fermée

le
0
La décision du tribunal de grande instance de Nanterre d'autoriser la fin de toute activité sur ce site pourrait s'avérer explosive dans le contexte actuel du blocage des raffineries.

TOTAL vient d'être autorisé par le tribunal de grande instance de Nanterre à ne pas procéder au redémarrage de l'activité de sa raffinerie des Flandres, située près de Dunkerque (Nord). En autorisant ce vendredi le groupe pétrolier à fermer ce site, qui emploie actuellement 367 salariés et fait travailler450 sous-traitants, il pourrait bien mettre involontairement le feu aux poudres. La décision rendue ce vendredi par le tribunal de grande instance revient en effet sur une précédente décision de la cour d'appel de Douai, qui appelait en juin dernier le groupe pétrolier à redémarrer la raffinerie sous peine d'amende, pour défaut d'information des représentants du personnel.

Ce vendredi, si la justice a également reconnu cette entrave, elle a seulement condamné le groupe Total à verser 5000 euros au comité central d'entreprise. Et autorisé la direction du groupe à «ne pas procéder au redémarrage» du site, et à mettre ainsi de fait un terme à son activité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant