La radioactivité accroît le risque de cataracte

le
1
Des limites d'exposition plus sévères devraient protéger les professions médicales les plus exposées.

Tous les radiologues et cardiologues utilisant des rayons au cours de leurs interventions vont bientôt devoir porter des lunettes de protection plombées. Ils devront aussi avoir un petit appareil placé tout près des yeux afin de contrôler les doses qu'ils prennent à cette occasion. En avril, en effet, la Commission internationale de protection radiologique (CIPR) a décidé d'abaisser les limites d'exposition atuellement en vigueur.

«L'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) a déjà pris en compte le rapport de la CIPR. On saura bientôt si les Etats membres de l'Union européenne vont la suivre. En tout cas, les experts d'Euratom y sont favorables», explique Jean-Luc Godet, chef de la direction des rayonnements ionisants et de la santé à l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire). Le personnel médical ainsi que certains travailleurs du nucléaire seront les seuls concernés par ces nouvelles normes, les doses aux partients étant très inférieures.

«L'oeil est un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le dimanche 18 déc 2011 à 09:13

    Oui mais c'est déjà bien connu ! au moins des travailleurs du nucléaire!