La question grecque prendra du temp, dit-on à l'Eurogroupe

le
0

(Reuters) - Parvenir à un accord sur le financement d'urgence de la Grèce sera possible au niveau technique, mais un accord politique avec le nouveau gouvernement de gauche sera "très difficile", a averti jeudi Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, l'instance qui réunit les ministres des Finances de la zone euro.

"J'ai bon espoir que nous aurons un résultat sur la partie technique du processus car je pense que c'est simplement une question de comparer différentes mesures et le contenu du programme (avec celui de Syriza)", a-t-il dit à la presse en quittant le Conseil européen à Bruxelles.

"Je suis très prudent sur l'aspect politique. Ce sera très difficile. Cela prendra du temps. Attendez un peu avant d'espérer", a-t-il ajouté.

Les dirigeants européens réunis à Bruxelles n'ont pas engagé de négociations avec le nouveau Premier ministre grec, Alexis Tsipras, sur la dette ou les difficultés économiques du pays, a de son côté indiqué le président du Conseil européen, Donald Tusk.

(Robin Emmott et Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux