La querelle sur les méthodes de lecture relancée

le
0
Un rapport de recherche universitaire met en évidence l'intérêt de l'apprentissage de la lecture via la méthode syllabique.

C'est un rapport qui pourrait relancer la traditionnelle querelle entre les tenants de la méthode syllabique - fondée sur le déchiffrage des lettres, le fameux B.A.-BA -, et les promoteurs de la méthode «mixte» semi-globale qui privilégie une entrée dans l'écrit par le «sens», partant des mots pour aller vers les lettres.

Alors que 100.000 enfants arrivent chaque année en sixième sans savoir lire, et que la question de la lecture reste toujours très sensible aux yeux des parents, le rapport publié cet automne par Jérôme Deauvieau, professeur de sociologie à l'université de Saint-Quentin-en-Yvelines, en partenariat avec le CNRS, sur «l'effet considérable du manuel» lors de l'apprentissage de la lecture au CP apporte de l'eau au moulin des promoteurs de la syllabique.

Les chercheurs se sont intéressés aux milieux populaires, l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant