La quarantaine nationale pourrait être prolongée en Sierra Leone

le
0

FREETOWN, 21 septembre (Reuters) - L'opération de quarantaine entamée vendredi pour trois jours en Sierra Leone a permis d'identifier au moins 56 nouveaux cas de fièvre Ebola, mais les démarches de porte à porte n'ont pas permis encore d'aller à la rencontre de tout le monde et les mesures de confinement pourrait de ce fait être prolongée, a déclaré dimanche un haut responsable. Stephen Gaojia, directeur du Centre d'opérations d'urgence chargé de la lutte contre l'épidémie de fièvre hémorragique, a également dit que les corps de 92 personnes avaient été retrouvés à la date de samedi soir, au terme du deuxième des trois jours de l'opération. "Il est très probable qu'elle (l'opération) sera prolongée", a dit Stephen Gaojia à Reuters après avoir été reçu par le président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma. "Même si cet exercice a été une grande réussite jusqu'à présent, il n'est pas encore terminé dans certains centres urbains comme Freetown et Kenema", a-t-il dit. Depuis l'apparition de l'épidémie en Guinée au mois de mars, le virus de la fièvre hémorragique a fait 2.630 morts en Afrique de l'Ouest où 5.357 cas de contamination ont été recensés, principalement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. Au cours de ces trois jours de confinement, près de 30.000 personnels soignants, volontaires et enseignants devaient faire du porte à porte dans ce pays de six millions d'habitants, afin de délivrer des messages de prévention et d'information et de mieux isoler la maladie. (Umaru Fofana; Pierre Sérisier et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant