La qualité de vie se juge aussi par la disponibilité et la gestion des ressources

le
0
(NEWSManagers.com) -

Partant de l'idée que la disponibilité et l' efficience des ressources sont deux aspects essentiels de la qualité de vie dans un pays, et que la raréfaction de ressources constitue au contraire une menace pour la prospérité, la Banque Sarasin a actualisé son rating de durabilité pour les pays. D'où il ressort que les pays où les ressources sont abondantes et ceux qui les utilisent de façon efficiente obtiennent les meilleurs résultats. A ce titre, la Suède, l' Australie, le Brésil, le Japon, les Pays-Bas et l' Allemagne figurent en tête du classement. A l' autre bout de l' échelle, on trouve les pays inefficients dont les ressources sont relativement restreintes (par rapport à la consommation) ? notamment la Grèce, les Etats-Unis ainsi que de nombreux Etats africains et asiatiques ? de même que les pays riches en ressources qui ne les utilisent pas de façon efficiente, en particulier la Russie.

On notera que dans son étude, la Banque Sarasin relève également que la Suisse, malgré sa faible biocapacité, le bilan écologique du pays au niveau de la production économique ne présente qu' un déficit modéré, parce qu' une grande partie du courant est produite sans émissions de CO2. En même temps, le pays dispose d' un important capital matériel, humain et financier et d'une qualité de vie très élevée. Cela dit, selon le communiqué de l'établissement, " l' empreinte écologique laissée pour atteindre ce niveau de prospérité est également très forte en raison du volume des importations. Le potentiel d' amélioration de l' efficience des ressources est donc loin d' être épuisé" .

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant