La puissance des éoliennes plombée par les insectes

le
0
VIDÉO - Les insectes, notamment les moustiques, qui se collent et s'écrasent sur les pales des éoliennes peuvent provoquer des pertes de puissance allant jusqu'à 30%.

C'est bien connu, le diable se niche dans les détails. Avec des fermes éoliennes qui fonctionnent maintenant depuis dix, vingt, voire trente ans, les ingénieurs se penchent sur les performances effectives des machines. C'est notamment le cas du Centre énergétique et procédés de l'École des mines de Paris.

Quelle ne fut pas la surprise, ces dernières années, de se rendre compte que, au-delà de l'érosion ou de l'encrassement des pales, en résine et fibre de verre pour la plupart, les insectes écrasés pouvaient également en quelques jours provoquer une perte de puissance allant jusqu'à 30%!


Énergie éolienne et recherche partenariale par MINES_ParisTech

Les premières publications officielles sur le sujet datent du milieu des années 2000, sur la base d'exemples chinois. «C'est un phénomène difficile à identifier et très insidieux», explique François Cauneau, professeur à l'École des mines de Paris. «Le dépôt d'insectes peut être massif et se fai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant