La publicité pousse Twitter et Facebook à durcir leurs modèles

le
0
Pour gonfler leurs revenus, les deux réseaux sociaux s'adaptent à marche forcée. Ils n'hésitent pas, pour cela, à se mettre à dos des utilisateurs et des partenaires. » Facebook : «Aucun échange de données avec les annonceurs»

Fini de jouer. Twitter, le réseau social le plus cool de la Silicon Valley, dont raffolent les stars, les politiques et les médias, montre les dents pour défendre son magot. Lui qui a longtemps prôné l'ouverture et le partage veut désormais que ses 500 millions de membres passent exclusivement par son site et ses applications officielles pour «tweeter». Et non plus par les dizaines de logiciels alternatifs, qui ont pourtant été créés avec son consentement sur smartphones, tablettes et PC.

Twitter a édicté cet été une série de règles draconiennes à destination de ses partenaires. Les nouvelles applications autres que les siennes seront dorénavant limitées à 100 000 utilisateurs. Un logiciel pour Windows 8, Tweetro, a déjà dû être...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant