La prudence s'impose à court terme sur l'or, selon UBP

le
0

(AOF) - En novembre, les prix de l'or ont continué à dévisser, pour atteindre un plus bas depuis dix mois. Dans un contexte marqué par l'appréciation du dollar et la hausse des rendements obligataires, avec en outre la poursuite du rally des marchés actions, les investisseurs ont logiquement tendance à se détourner de l'or, note Névine Pollini, Analyste actions et matières premières senior chez UBP.

L'économie américaine semble plutôt robuste (vu la solidité des données macroéconomiques récemment publiées), avec notamment un marché du travail vigoureux – une situation que l'on pourrait même qualifier de quasi-plein emploi, souligne l'analyste.

De plus, les mesures de relance fiscale promises par Donald Trump (comme les réductions d'impôts et les dépenses d'infrastructures) contribueront très certainement à dynamiser l'économie outre-Atlantique, et pourraient également conduire à une remontée de l'inflation. "Ce contexte a renforcé nos convictions selon lesquelles la Fed devrait adopter un ton plus ferme et procéder à des hausses de taux plus agressives qu'attendu précédemment, ce qui jouera vraisemblablement en défaveur des prix de l'or. Le marché a désormais pleinement valorisé la probabilité d'un relèvement des taux pour le 14 décembre prochain et prévoit au moins deux nouvelles hausses courant 2017", indique Névine Pollini.

Par ailleurs, l'or pourrait aussi pâtir du fait que les investisseurs continuent à liquider leurs positions en ETF sur le métal jaune: le mois de novembre a enregistré les sorties de capitaux les plus importantes depuis 2013. La faible demande physique en provenance de l'Inde et de la Chine fait peser de nouvelles pressions sur les prix. Le processus de démonétisation en Inde a brièvement encouragé la demande pour les valeurs refuges, mais cette tendance a rapidement disparu avec les problèmes de liquidité qui ont suivi.

"En Chine, la décision du gouvernement de limiter les importations d'or afin d'éviter les sorties de capitaux a aussi pesé sur les prix, et nous attendons de voir dans quelle mesure cela pourrait perturber la période d'achat traditionnelle, qui doit débuter prochainement en Chine à la veille du "Nouvel an lunaire"", explique l'analyste.

"Nous pensons, cependant, que l'or ne devrait pas être totalement ignoré; il pourrait bien revenir au premier plan étant donné que, d'un point de vue technique, il est largement survendu et pourrait bénéficier d'un rally de soulagement une fois que la hausse de taux de décembre sera derrière nous", conclut Névine Pollini.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant