La prudence reste de mise sur les actions

le
0

La résistance des actions, illustrée par leur rebond au mois d'août après une correction de près de 10 % en Europe, ne doit pas faire illusion, car

les fondamentaux économiques n'ont pas changé ou pire se sont dégradés.   Le ralentissement s'est amplifié en Allemagne et en Italie, accentuant l'essoufflement de la reprise européenne. Inversement, aux Etats-Unis, la remontée du moral des ménages adossée sur l'emploi et l'immobilier s'ajoute désormais à l'optimisme des entreprises, alimentant les doutes de la président de la Fed, Janet Yellen, sur le calendrier de la remontée des taux d'intérêt.     Finalement, la bulle s'est reconstituée sur les actions européennes, les rendant éligibles de nouveau à une correction. Les raisons ne manquent pas entre déceptions sur la reprise européenne ou sur les pouvoirs du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, et craintes de voir les taux américains remonter plus vite que prévu. La baisse de l'euro constitue le seul point positif, mais pas au point d'alimenter un rally.    

(lerevenu.com) - La « bulle » sur les actions européennes reconstituée   En dégonflant cet été la bulle qui s'était progressivement formée au 1er semestre, les marchés ont implicitement validé la relation inverse entre valorisation des actions (PER) et profits (appréhendés par leurs variations) mise en évidence historiquement. Relation qui veut que l'on applique

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant