La prudence du Fonds de réserve des retraites

le
0
Pour honorer ses différents engagements, le Fonds de réserve des retraites adopte une gestion plus prudente, mais défend son bilan. Sa gestion a rapporté 4,2% l'an dernier.

Le Fonds de réserve des retraites, le FRR, change de stratégie. La réforme des retraites votée l'an dernier a modifié sa mission, et le contraint à se montrer plus prudent. Initialement, les capitaux qu'il gère (37,5 milliards d'euros aujourd'hui) devaient servir à venir en aide aux régimes de retraite par répartition à partir de 2020 et jusqu'en 2040. Un horizon de placement long qui autorisait une gestion largement tournée vers les actions (45% du portefeuille en moyenne), dans l'espoir de doper la rentabilité.

Mais les pouvoirs publics, attachés à réduire les déficits, ont décidé de le mettre à contribution plus tôt que prévu. Il doit désormais verser chaque année 2,1 milliards d'euros à la Cades, la Caisse d'amortissement de la dette sociale, jusqu'en 2024. Sans oublier le versement du reliquat à la Caisse nationale d'assurance-vieillesse en 2020.

Pour pouvoir honorer ces engagements, même en cas de crise sur les marchés financiers, il a décidé de fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant