La province de Buenos Aires face aux inondations

le
0

(Commodesk) De fortes pluies ont provoqué d'importantes inondations dans la province de Buenos Aires, en Argentine, affectant plus de 3,5 millions d'hectares de blé et d'orge. De violents orages ont eu lieu pendant la semaine du 18 août, puis durant celle du 3 septembre, jusqu'à 50 millimètres de précipitations étant recensés certains jours. La province de Buenos Aires, située dans le centre-est du pays, est la première zone de production de céréales du pays.

Les prévisions ne sont guères optimistes, puisque de violents orages peuvent encore faire leur apparition de manière ponctuelle dans la région jusqu'à la fin du mois d'octobre, explique Régis Crépet, météorologue en charge des prévisions saisonnières chez Meteo Consult.

Le problème est accentué par la géographie du lieu, selon Régis Crépet : « Du fait de la déforestation pratiquée depuis plusieurs décennies sur les collines environnantes, de grandes quantités d'eau se déversent sur les terres agricoles. La province de Buenos Aires étant une vaste plaine agricole, l'eau s'évacue ensuite très difficilement. »

Le gouvernement provincial a d'ores et déjà déclaré l'état d'urgence agricole, ouvrant la voix à des indemnisations pour les producteurs concernés. Pour le moment, 14% des surfaces semées de blé et 14% de celles d'orge seraient touchés par les inondations.

L'USDA, dans son dernier bulletin mensuel publié ce lundi 10 septembre, a revu les prévisions de production de blé pour l'ensemble de l'Argentine à la baisse, à 11,5 millions de tonnes, alors que les précédentes estimations tablaient sur 12 millions de tonnes. L'an dernier, le pays avait récolté 15 millions de tonnes, dont six destinées à l'exportation, essentiellement vers le Brésil.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant