La Provence attend Tapie de pied ferme

le
0
Le protocole d'accord signé le 21 décembre par le tandem Hersant-Tapie et les banques créancières est homologué ce mercredi par le président du tribunal de commerce de Paris. La plupart des journalistes du quotidien régional sont catastrophés.

À La Provence, l'un des journaux du Groupe Hersant Média (GHM), c'est la veillée d'armes. Les 199 journalistes et les 480 autres salariés du quotidien marseillais attendent la décision du tribunal de commerce de Paris aujourd'hui. Celui-ci devrait entériner la reprise du groupe de presse quotidienne régionale (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin, Corse-Matin et des quotidiens des Antilles et de Guyane) par le tandem Hersant-Tapie. L'offre a déjà été acceptée en décembre dernier par l'ensemble des banques créancières.

Nombre de journalistes de la rédaction marseillaise, surtout les plus anciens qui se souviennent des relations compliquées et parfois brutales de l'homme avec la presse quand il était pr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant